2018-07-13T06:03:11Z
Finances, Grand Conseil

Emploi des réfugiés : les Grisons en pole position, Fribourg en dessous de la moyenne. Que pense faire le Conseil d’État ?

30 juillet 2018

Question Marmier Bruno / Ghielmini Krayenbühl Paola

Un article du journal Le Temps publié le 28 juillet 20181 et intitulé « Dans les Grisons, les clés de l’emploi des réfugiés » met en évidence l’efficacité de la politique conduite par le canton des Grisons en matière d’intégration des réfugiés sur le marché du travail.

L’introduction de cet article a la teneur suivante : Souvent citée en modèle, l’intégration à la mode grisonne repose sur des cours de langue intensifs, des contacts étroits avec les employeurs et un accompagnement individuel. Résultat: les réfugiés qui travaillent sont beaucoup plus nombreux que dans le reste du pays, la Suisse romande en particulier.

L’article fait notamment ressortir les chiffres suivant :

  • Taux d’occupation des requérants en attente d’une décision : Grisons : 17,5%; Fribourg : 0,3 %; Suisse : 5,2%.

  • Taux d’occupation des personnes avec le statut de réfugié reconnu (permis B) : Grisons : 37,1%; Fribourg : 21,1 %.

  • Taux d’occupation des personnes avec permis B et cinq ans de séjour : Grisons : 60 %; Fribourg : 28,3 %; Suisse : 31,1 %.

A la lueur de ces chiffres, nous constatons que les résultats du canton de Fribourg sont relativement modestes. Dans l’intérêt tant du canton et des communes que dans celui des réfugiés eux-mêmes, il serait bienvenu que le taux d’occupation des réfugiés puisse fortement augmenter.

Aussi, nous souhaitons poser les questions suivantes au Conseil d’État :

  1. Quel bilan le Conseil d’État tire-t-il de sa politique actuelle ? Comment explique-t-il les différences de résultats en comparaison avec le canton des Grisons ?
  2. Le modèle appliqué dans les Grisons est-il transposable dans le canton de Fribourg ? Quels seraient les éventuels obstacles ?
  3. Le Conseil d’État a-t-il la volonté d’améliorer l’intégration des réfugiés sur le marché du travail ?
  4. Si oui, est-il disposé à se donner les moyens nécessaire pour agir ? Est-il disposé à se fixer des objectifs chiffrés ?
  5. Dans quel délai le Conseil d’État pourrait-il s’imaginer passer à l’action ?
comments powered by Disqus
Dernières publications
Les Verts Grand Conseil Mobilité

Elaboration du Plan sectoriel vélo : état des lieux

16 août 2017

En décembre 2013, le Conseil d’Etat mettait en consultation le Plan sectoriel vélo. La consultation s'est terminée en février 2014. Trois ans et demi plus tard, le Conseil d'Etat n'a toujours pas communiqué sur l’état de ce projet.

Les Verts Grand Conseil Transparence

Publication de la liste des personnes morales reconnues d'utilité publique par le SCC

9 août 2017

Le canton de Fribourg ne publie pas la liste des personnes morales qui ont leur siège en Suisse et qui sont exonérées des impôts en raison de leur but de service public ou d’utilité publique. Les dons à ces personnes morales peuvent faire l’objet de déductions fiscales au titre des «versements bénévoles» (code 5.120) de la déclaration fiscale.

Les Verts Ecologie Grand Conseil

Participation de Groupe E à l'étude sur les entreprises d'approvisionnement en énergie

26 mai 2017

Le but de cette étude comparative volontaire est de favoriser la transparence. Les fournisseurs d'électricité qui y ont participé bénéficient ainsi de données comparatives pertinentes par rapport à leurs concurrents, et les consommateurs sont informés des prestations des fournisseurs dans le domaine des énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique.

Les Verts Grand Conseil

Répartition des sièges au Grand Conseil fribourgeois (1981-2016)

20 avril 2017

Historique de la répartition des sièges au Grand Conseil fribourgeois de 1981 à 2016. En 2006, le nombre de députés passe de 130 à 110. Les Verts fribourgeois n'existaient pas encore 1981. En 2016, ils comptent 6 députés.

Suivez-moi sur Instagram

<